Le but est de constituer une banque de données « effets secondaires » pour les faire analyser par des groupes de travail dédiés.

Conseils :

  • Cliquer sur la fiche correspondant à la technique employée
  • La remplir de la façon la plus précise possible. Une aide vous est proposée pour chaque fiche.
  • Chaque déclaration est faite de façon à conserver l’anonymat du médecin.
  • Un numéro d’enregistrement vous permettra de compléter votre fiche ultérieurement pour noter l’évolution, le traitement efficace ou non…
  • Il n'y a pas de réponse personnalisée après chaque déclaration (pour obtenir une réponse individualisée il faut vous rendre sur le forum).

Le patient est identifié par les 3 premières lettres de son nom et prénom. Un numéro et un mot de passe, à garder précieusement, sont attribués à chaque déclaration pour permettre au médecin d’y revenir et de noter l’évolution finale. Le groupe de vigilance esthétique analysera l’ensemble des déclarations périodiquement afin de déceler voire de signaler la survenue d’effets secondaires liés à un produit, une technique…


La collecte des effets indésirables a plusieurs intérêts

  • Connaître et prévenir les complications de chaque technique.
  • Repérer des effets secondaires non encore répertoriés pour une technique esthétique.
  • Mieux évaluer leur fréquence et leurs conséquences.
  • Exercer une surveillance particulière ou émettre un message d’alerte pour des procédures esthétiques qui pourront être considérées comme à risque élevé.
  • Favoriser la publication des effets observés par tous.

La déclaration des effets secondaires ne peut être faite que par un médecin. Les vigilances activées, lancées en cas de nombreux cas concordants, seront transmises à tous les participants : les membres du gDEC et les médecins qui auront envoyé des signaux.


Attention !

Afin d'être valides, les cas déclarés doivent l'être:

  • avec rigueur et précision dans la chronologie et la description des faits
  • de façon lisible, en évitant les abréviations (qui prêtent à confusion)
  • en précisant les antécédents du patients (médico-chirurgicaux, mode de vie, tabac…), et ses traitements en cours, y compris vitamines et compléments alimentaires