Urgences ophtalmologiques : cécité par embole vasculaire

  • 90 minutes pour agir donc urgence extrême pour que le patient récupère la vue.
  • Contacter les urgences ophtalmiques de référence pour une aide téléphonique immédiate : voir le n° sur la fiche « centre de référence ophtalmique » et/ou transfert si possible.
  • Appeler Samu, Pompiers pour transfert du patient vers les urgences (au mieux ophtalmiques) 

Signes cliniques

  • Baisse brutale de la vision après injection
  • Plus ou moins douloureuse
  • Absence de perception lumineuse
  • Semi-mydriase aréflexique

Examens ophtalmiques :

  • FO : œdème rétinien ischémique avec emboles visibles, papille pale œdémateuse et macula rouge cerise
  • ANGIOGRAPHIE: diminution ou arrêt circulatoire chorio-retinien
  • Physiopathologie : embolie rétrograde

Injection de hyaluronidase obligatoire avant 90 minutes : 

Diluer 1 Ampoule de Hyalase 1500 u dans 1 ml de sérum Physiologique 

  1. Injection de hyaluronidase dans toute la zone cutanée injectée : zone de départ de l’embole (superficie + profondeur si volumétrie) + massage, compresses chaudes.
  2. injection péri bulbaire+ massage compresses chaudes (description zone d’injection à faire)
  3. Injection rétrobulbaire :
    • Si le transfert est rapide : au mieux accompagner son patient avec plusieurs flacons de hyalase (L’injection rétrobulbaire pourra être pratiquée par un ophtalmo ou anesthésiste compétent)
    • Si le transfert prend trop de temps : injecter soi-même la hyaluronidase en rétrobulbaire

Injecter soi-même la hyaluronidase en rétrobulbaire :

  • Pas de solutions adrénalinées
  • Objectif de la technique : dissolution du filler par diffusion de la Hyaluronidase
  • Position du patient : décubitus dorsal, tète immobilisée en position centrale
  • Aiguille ou canule
  • Aiguille peribulbaire (bvi visitec) 50 X 22mm, 25G X 7/8 in
  • Ou aiguille orange de 16 mm
  • Ou canule 25 G (point d’entrée à faire)
  • Technique de ponction :
    • Voie commissurale inférieure
    • Ponction au niveau du sillon orbitaire inférieur, en son point le plus bas en externe.
    • Le patient regarde vers le haut et du coté controlatéral, le muscle droit inférieur se place alors en dehors du trajet de l’aiguille. L’injection se fera dans la graisse orbitaire, réduisant le risque d’hémorragie.
    • L’aiguille est enfoncée le long de la face osseuse de l’orbite,
    • Biseau dirigé vers le globe à une profondeur de 35 mm maximum. Pour une aiguille orange ou peribulbaire : jusqu’à la garde.
    • Après un test d’aspiration, on injecte 1 ml de hyalase (au moins 500 u), prévenir de la petite douleur.
    • Massage léger
    • Risques : hématome intra orbitaire, hémorragie sous-conjonctivale, légère exophtalmie et œdème des paupières

Recommandations : Faire signer le consentement éclairé

Retour