MISE EN PLACE D’UN OBSERVATOIRE :
Injections de produits de comblement
COVID & nodule tardif au-delà d’un mois

L’observatoire est mis en place pour permettre une VIGILANCE ESTHETIQUE ACCRUE de façon à évaluer la relation ou non entre : Injections de produits de comblement – COVID et nodule tardif..


Le recueil des données se fera par l’intermédiaire du site multidisciplinaire "vigilance esthétique" mise à disposition de tous les praticiens injecteurs (médecins et chirurgiens de différentes spécialités selon les autorisations sanitaires gouvernementales en vigueur) de façon anonyme pour déclarer leurs effets secondaires et recevoir des conseils de prise en charge. Ce site a été créé par le Groupe Dermatologique Esthtétique et Correctrice (GDEC) de la SFD et les associations interventionnelles de la fédération française de formation continue en dermatologie et vénérologie (FFFCDV) mais il est ouvert à tous pour en être administrateur ou pour déclarer des cas. Seul votre RPPS est nécessaire pour créer votre compte et votre mot de passe.

A ce jour, 1 cas français, 1 cas chinois, 1 cas belge de nodules tardifs durant une séroconversion sont suspectés mais non publiés.

Il s’agirait donc d’un risque hypothétique ou exceptionnel à ce jour si l’on compte la période internationale de pandémie à SARS-CoV-2 de décembre 2019 à ce jour (30/04/2020) et le nombre d’injections pratiquées durant les 6 mois précédents la pandémie … et bien sûr à comparer aux chiffres des années précédentes.

Toutefois le SARS-CoV-2 est à l’origine sur certains terrains (allèle(s) et terrains non connus à ce jour) de manifestations tardives dysimmunitaires (livedo-vascularite-purpura- pseudo-engelures… dont certaines peut-être encore méconnues à ce jour et certaines extra-dermatologiques et non connues également à ce jour)

Il nous faut donc votre aide pour une vigilance accrue dans notre domaine où la balance bénéfice-risque, on le sait tous doit être maximale, donc le risque tendre vers 0.

Merci de remplir le formulaire ci-dessous indiquant pour la période du 01/09/2019 (et/ou à défaut du 01/01/2020) à ce jour le nombre de seringues injectées et si vous avez eu un cas de nodule tardif et si les signes se sont manifestés lors d’une séroconversion possible à SARS-CoV-2. Cela nous permettrait d’estimer la fréquence de cette complication (à rapporter à celle des années précédentes bien sûr).

Merci également de déclarer votre cas sur le site de vigilance esthétique lui-même (CLIQUEZ ICI).

Ainsi qu’à la matério-vigilance du laboratoire concerné comme il est toujours conseillé de le faire.

Ces informations sont extrêmement précieuses pour que nous puissions tous continuer notre activité avec prudence et professionnalisme.

MERCI A TOUS : ensemble nous irons plus loin pour la sécurité de nos patients


Formulaire de recueil d'information